Quel est le plus ancien monument de la planète ?

Publié le : 11 mars 20224 mins de lecture

Chers compagnons de voyage, lorsqu’on pense à l’art préhistorique, on pense tous aux peintures rupestres typiques à l’intérieur des grottes dans lesquelles sont représentées des scènes de chasse avec des hommes armés de lances, des bisons, des mammouths et d’autres animaux de l’époque.

On se souvient même de petites statuettes en pierre ou en os et de petites amulettes grossières, comme si elles avaient été fabriquées par de petits enfants. Peut-être on devra commencer à changer ce paradigme, car c’est dans les froides montagnes de l’Oural que se trouve le plus grand et le plus ancien monument de la planète.

Le plus vieux monument de la Terre

Si vous souhaitez examiner de près cette découverte importante, vous devrez bien vous équiper contre le froid, car c’est au milieu de la Sibérie qu’elle se trouve.

La ville qui a le privilège de posséder cette relique du passé de l’humanité est Ekaterinbourg, qui est située à l’est des montagnes de l’Oural et est traversée par la rivière Iset à environ 1667 km de la ville de Moscou. C’est la dernière ville du continent européen à sa frontière avec l’Asie. Comme vous pouvez le voir, elle a cette image typique des villes russes avec ses pittoresques coupoles dorées, la polychromie des bâtiments. Le voyage ici est donc intéressant de ce point de vue aussi.

L’un des points d’intérêt à visiter à Ekaterinbourg

C’est sa cathédrale récemment construite en l’honneur de tous les saints les plus représentatifs de l’Église orthodoxe russe. Elle est connue sous le nom de cathédrale du sang car elle a été construite sur le site où l’empereur Nicolas II de Russie, sa famille et son service ont perdu la vie pendant la révolution.

Mais la chose la plus frappante dans la ville aujourd’hui se trouve à l’intérieur du musée régional d’Ekaterinbourg, dans la zone consacrée à l’exposition d’objets préhistoriques. Comme on peut le voir sur la photo, il s’agit d’une énorme sculpture en bois représentant une figure humaine. Elle a été trouvée dans la tourbière de Shigir, d’où le nom de Shigir Idol.

La sculpture, qui mesure plus de cinq mètres de haut, est réalisée en bois de mélèze provenant d’un arbre qui semble avoir plus d’un siècle. Grâce à l’étude au radiocarbone réalisée par l’université de Saint-Pétersbourg, il a été découvert que la statue appartient à la période mésolithique, vieille d’environ 11 000 ans, contemporaine des monolithes de pierre de Gobekli Tepe. Incroyable !

Si on observe la sculpture en détail, on remarquera qu’elle est entièrement décorée d’une série d’inscriptions géométriques semblables à d’autres décorations trouvées sur des ornements en os, en corne et en ambre de la même période dans différentes parties de l’Europe.

Il a la particularité d’être associé à la représentation de visages anthropomorphes qui ressemblent à des masques, ainsi qu’à des représentations célestes et même du monde souterrain, du féminin et du masculin, du monde végétal et du monde animal. Cela a conduit à penser qu’il s’agit d’une sorte de message codé qui parle de la création de l’homme telle qu’elle a été conçue par l’homme du Mésolithique. On pense donc qu’il s’agissait d’une sorte de livre d’enseignement qui servait à transmettre des connaissances et qui était en même temps vénéré. Les études sur cette œuvre d’art mésolithique se poursuivent, car on pense que les inscriptions qui la décorent sont un message écrit dans un code qui n’a pas encore été révélé.

Plan du site